Journées FIFA/Paulo Duarte : « une équipe neuve pratiquement… »

Le sélectionneur des éperviers, Paulo Duarte s’est exprimé ce vendredi 23 septembre 2022, à la veille de la confrontation de son équipe avec les éléphants de la Côte d’Ivoire. Le patron du staff technique de la sélection nationale veut tester les forces de ses hommes avec un adversaire de taille.

Le sélectionneur des éperviers fait, d’entrée, un bilan des cinq jours d’entraînement.

« Les cinq jours se sont passés dans une motivation extrême parce qu’on va jouer contre une grande équipe, la Côte d’Ivoire. On doit travailler face aux derniers mauvais résultats qu’on a faits face au Cap-Vert et surtout nous engager parce qu’on a convoqué 26 joueurs, mais on en a trouvé 21 à cause du visa. Cela nous empêche de travailler l’équipe comme on devait le faire, comme il faut, mais je m’adapte. On a 18 joueurs et 3 gardiens. Travailler la séance, travailler un système différent comme plan B et lui donner la dynamique plus consistante et la meilleure possible parce que les joueurs ne sont pas habitués au nouveau système« , a déclaré Paulo Duarte.

Puis, abordant le niveau d’adaptation des joueurs au nouveau système, le coach explique :

« Travailler avec une équipe nationale, ce n’est pas la même chose que travailler avec un club. On a 5 jours pendant la semaine, on a tout le mois, toute l’année pour travailler. L’équipe nationale, on joue chaque 3 mois et chaque fois qu’on joue, on a 4 entraînements, mais, c’est la réalité. Il faut s’adapter. Il faut que le coach donne le maximum d’informations. Il faut qu’il intègre les joueurs dans le système qu’il veut ; donner une formation tactique, une formation vidéo, positionnelle, une formation sur le terrain et c’est ça que j’avais fait. Heureusement, je suis très content parce que j’ai senti que les joueurs avec notre nouveau comportement sur ce système. C’est une bonne réponse, fantastique« .

Paulo Duarte se dit satisfait de la prestation des joueurs à l’entraînement et se prononce sur ses plans pour le match face aux éléphants.

« On n’a pas senti que les joueurs n’ont pas beaucoup joué dans ce système, même s’il y a certains qui jouent dans ce système comme Romao qui sont déjà habitués. Sur le onze des deux derniers matchs, on va changer 7 joueurs. ça veut dire qu’on doit corriger des choses et donner l’opportunité à d’autres joueurs aussi. On a des joueurs blessés comme Djene, comme Floyd, Atte… Je vais essayer aussi Guillaume. C’est un milieu gauche de grande technique, grande qualité qui a fait partie à Antalya de notre effectif. Il va jouer comme latéral gauche. On veut jouer avec des latéraux plus offensifs. On a besoin de ça, l’équipe a besoin de ça. C’est une équipe neuve pratiquement, défense neuve, sans le grand capitaine Djene et pour moi c’est le grand inconvénient. On va voir comment va se comporter notre défense« , a laissé entendre le coach portugais des éperviers.

Paulo Duarte est par ailleurs, revenu sur le début raté des éperviers en éliminatoires de la CAN 2023, avec beaucoup de regrets.

« Une réponse positive, une revanche sur tout ce qu’on a perdu au début des éliminatoires de la CAN. On n’est pas arrivé au top de la montagne, mais on est arrivé trop en haut. On a fait croire le public, les joueurs, les journalistes que nous sommes sur le bon chemin et nous sommes sur le bon chemin. Aujourd’hui, on arrive à avoir de bons joueurs, mais, il faut que la machine marche. Mais, dans notre meilleur moment, on a pris un coup. 2 matchs, 1 point, normalement, on a la capacité, la qualité pour faire 4 points ou 6 points même, mais on a fait 1« , a-t-il confié.

Enfin en ce qui concerne le match face au éléphants, le coach des éperviers veut jauger les forces de ses hommes face à un adversaire de taille comme la Côte d’Ivoire.

« Ce match, peu importe l’adversaire, on veut tester notre force avec celle de l’adversaire. On ne va pas travailler notre force avec la fragilité de l’adversaire, c’est pour cela qu’on a voulu ça difficile. La Côte d’Ivoire va nous mettre la pression pour être au niveau du match et c’est ce que je veux. Travailler dans la difficulté pour élever le niveau des joueurs pour jouer les petits matchs et les grands matchs avec la même qualité et la même confiance« , a-t-il conclu.

Emmanuel TETE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.