Préliminaires LDC/Abalo Dosseh : « À Nouakchott, on est allés les chercher »

Le coach des Kondona de la Kozah, Abalo Dosseh s’est exprimé sur les circonstances de la qualification de son équipe pour le tour 2 des préliminaires de la Ligue des champions de la CAF. Il répondait aux questions du confrère Franck Nunyama de Sport FM.

D’entrée, Abalo Dosseh repeint le contexte du match retour à Nouakchhott.

« C’est vrai que ce n’était pas évident d’aller chercher la qualification en Mauritanie. Mais, on croyait à nos chances, bien qu’à la maison, on n’a pas réussi à faire la différence. Quand on revoit le match, on voit que notre adversaire était à notre portée« , a-t-il déclaré.

Ensuite, il a abordé les ingrédients qui ont conduit à ce résultat.

« En Mauritanie, ce qui a véritablement milité en notre faveur, c’est le mental. Sur ce point, on a beaucoup travaillé. On savait que tout irait contre nous donc les joueurs étaient préparés mentalement. On n’est pas tombé dans leur jeu comme au match aller et avec beaucoup de réussite, on a réussi à arracher cette qualification« , a-t-il confié.

Souvent à domicile, les joueurs se mettent beaucoup plus la pression à l’extérieur, explique le coach des jaunes et noirs sur le résultat du match à Lomé.

« Quand on joue à la maison, les joueurs écoutent de gauche à droite et se mettent la pression. En Mauritanie, comme personne ne s’attendait qu’on pouvait revenir avec la qualification, quelque part, ça les a libérés« , explique-t-il.

Une victoire très laborieuse, mais suffisamment travaillée, décrit Abalo Dosseh :

« On marque d’entrée, c’est le meilleur moment. C’est ce qui fait aussi douter l’adversaire. On n’a pas reculé, on est allé les chercher plus haut parce qu’on sait que si on joue dans nos 16 derniers mètres, avec l’arbitrage, il peut y avoir quelque chose. C’est vrai que ça dépense de l’énergie, je crois qu’on a été préparé pour ; ça n’a pas été facile, même pour notre adversaire, au match aller, ils ont laissé beaucoup d’énergie aussi. Marquer dès les premières minutes et tenir jusqu’à la fin sans encaisser, c’est là que je dis que sur le plan mental, les joueurs ont progressé« .

Quant aux joueurs, le coach reconnait qu’ils ont fait des progrès.

« Les joueurs ont progressé sur le plan mental. Je crois que c’est ce qui nous a fait défaut plusieurs fois. Pour gagner à Nouakchott, on devait marquer absolument au moins un but pour être tiré d’affaire, je crois que sur ce point, ils se sont libérés. Sur le plan physique, on est prêt. Après, le reste c’est dans la tête, je pense qu’ils ont progressé parce que ce qu’on vient de faire est formidable, fait ce n’est pas fini, il y a encore le plus dur qui commence« , a-t-il souligné.

Il poursuit concernant son ressenti d’entraîneur après cette qualification :

« C’est la première fois qu’on a cette opportunité, je crois qu’il faut en profiter et comme je le souligne, ça ne va pas être facile. Je crois que plus on avance, plus on gagne en confiance. J’espère qu’il n’y aura pas d’excès de confiance de la part des joueurs, sinon, en tant qu’entraîneur, je continue toujours de travailler. Faire progresser mon équipe, c’est ça le plus important pour nous pour l’instant« .

Enfin, Abalo Dosseh lance un appel au public sportif, celui de ne pas faiblir dans sa mobilisation pour soutenir Asko pour le compte de la Ligue des champions où le club représente tout le Togo.

« Quand une équipe du pays joue, c’est tout le pays qui joue. On demande au public de venir nous supporter, de venir encourager cette équipe, on en aura besoin« , a-t-il conclu.

Emmanuel TETE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.